Choisir une huile dure naturelle pour son parquet en bois

Publié le 10 octobre 2018

En intérieur, les huiles dures et les huiles naturelles sont souvent évoquées pour protéger les parquets en bois. Très efficaces, avec un entretien régulier, elles ont une tenue illimitée dans le temps.
Mais de quoi sont-elles composées ? Et comment les utiliser ?

 

Huile dure classique ou naturelle, quelles différences ?

Les huiles dures « classiques » sont composées essentiellement d’huiles d’origine végétale et minérale, parfois de solvants pétroliers et de siccatifs de synthèse.

Les huiles dures naturelles sont composées d’un ensemble de matières premières d’origine végétale :

  • Dérivés oléagineux (pour optimiser la pénétration dans le bois)
  • Additifs (cire végétale pour résister à l’abrasion)
  • Huiles végétales aux propriétés siccatives naturelles (pour un séchage rapide)

C’est le cas des huiles naturelles Perl’Oléo et Blanc’Oléo d’Olébois.

Ces huiles naturelles doivent leur appellation « dures » à leur capacité de séchage rapide et au fait qu’elles continuent à durcir après le séchage, apportant une résistance à l’abrasion. Sans COV, elles sont sans danger pour l’environnement ou la santé.

Comment et dans quels cas utiliser une huile dure naturelle ?

L’huile dure naturelle doit être utilisée sur votre bois en respectant les étapes suivantes :

  • 30 mn après l’application d’une première couche, essuyer le surplus et laisser sécher pendant 6h minimum.
  • Appliquer la deuxième couche et laisser sécher pendant 48h.

A l’intérieur, elle sera privilégiée pour les parquets, planchers ou escaliers.
Si vous voulez un rendu mat ou légèrement satiné, optez pour une huile dure plutôt qu’un vernis ou un vitrificateur, ces derniers donnent un résultat plus brillant.

Le succès de l’huile dure est dû en grande partie à sa facilité d’utilisation et au fait qu’elle ne nécessite ni ponçage ni décapage avant sa pose.

Commentaires fermés