Construction et entretien d’une terrasse en bois exotique bangkiraï

Publié le 23 juillet 2013

Pour les aménagements extérieurs, on utilise souvent des bois de classe 4, c’est-à-dire pouvant résister à une humidité permanente, en contact ou non avec le sol. Il s’agit par exemple de bois exotiques ou de bois traités par autoclave.

C’est le cas pour cette terrasse de 78 m² construite autour d’une piscine : les lames sont en bangkiraï (ou bankiraï), un bois d’Asie du sud-est, et les lambourdes sont également en bois exotique de classe 4.

La maison est située dans le sud de la France, dans l’Hérault (34). Voici quelques photos prises lors de la construction, en mai 2012 :

Cette réalisation a été assurée par l’entreprise locale La Cévenole du Bois et de l’Eau.

Pour l’entretien du bois de la terrasse, c’est un saturateur qui a été passé plus d’un an après la pose, en juillet 2013. Il s’agit du saturateur monocouhe Coriwood Terrasses Hydro, en incolore. La météo n’avait malheureusement pas permis d’appliquer une couche précédemment, ce qui aurait mieux protégé le bois pendant l’hiver.

2 couches ont donc été passées, le bois étant devenu très poreux. En effet c’est quasiment 25 litres de produit qui ont été nécessaires pour couvrir cette terrasse ! Voici le rendu après application (effet bois mouillé) :

Les claustras en pin traité par autoclave de classe 4 sont entretenues avec le produit spécial bois autoclavés Coregal Ter, en incolore :

Les produits d’entretien du bois apportent une protection contre les intempéries et les rayons du soleil, qui sont responsables du grisaillement du bois. Un entretien régulier n’en sera que plus bénéfique, car nombreuses sont les terrasses qui ont dû être dégrisées cette année, suite à l’hiver long et pluvieux que nous avons eu…

Merci au propriétaire pour l’envoi de ces photos. Celui-ci nous délivre son conseil :

“Passer une première couche dans les 6 mois de l’installation de la terrasse.”

 

Commentaires fermés