Humidité, entretien et grisaillement du bois

Publié le 16 novembre 2012

“Entretenir ou laisser griser le bois ?” : telle est la question que l’on est amené à se poser lorsqu’on choisit un bardage ou une terrasse en bois. En extérieur, les bois utilisés sont soit des essences naturellement durables (mélèze, douglas, red cedar…), soit des essences traitées avant leur pose, comme de l’épicéa traité par autoclave par exemple.

Ces qualités garantissent que le bois ne pourrira pas (du moins si le bois durable est correctement purgé de son aubier). Mais quelle que soit l’essence, traitée ou non, le bois grise au contact de l’humidité et des rayons UV. Le protéger avec un saturateur ou une lasure permet de conserver sa teinte d’origine. C’est un choix esthétique, car le grisaillement (ou grisement) ne fragilise pas les capacités mécaniques du bois.

La maison présentée dans cette vidéo, toute de bois vêtue (bardage, terrasses, garde-corps…), montre l’action de l’humidité sur le bois, 6 ans après sa construction. On peut y repérer des zones plus ou moins grises, en fonction de l’exposition du bois aux intempéries. La vidéo rappelle aussi les règles de construction à respecter pour que le bois ne pourrisse pas.

Vous pouvez consulter d’autres vidéos sur le site de www.bois.com.

Laisser un commentaire